Christophe HENRY

Ce site ne comporte aucune information d’intérêt, sauf pour celui qui la cherche — Ĉi-retejo ne enhavas informon interesan, krom por iu kiu ĝin serĉas — This website doesn’t have any information of interest, except for who looks for it

Charte de la laïcité

09/09/2013 - Aucun commentaire

Le gouvernement français vient de révéler la charte de la laïcité à l'école. Elle devrait être affichée dans tous les établissements scolaires et, fait étonnant, elle contient bien des choses pertinentes ! Ci-après le texte officiel ; la mise en gras est d'origine. Mes commentaires suivent après.

LA CHARTE DE LA LAÏCITÉ A L’ÉCOLE
La nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République.
La République est laïque.
1. La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens . Elle respecte toutes les croyances.
2. La République laïque organise la séparation des religions et de l’Etat. L’Etat est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’Etat.
3. La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
4. La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
5. La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
6. La laïcité de l’école offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
7. La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
8. La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’école comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions
9. La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
10. Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
11. Les personnels ont un devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
12. Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question du programme.
13. Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’école de la République.
14. Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
15. Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.

Il y a beaucoup de choses qui coulent de source, mais qui vont mieux en le disant. Par contre, il y a de vrais éléments de bon sens plutôt surprenant de la part d'un groupement politique orienté à droite (UMP et PS) qui se couchent devant les religions. Je résume les parties vraiment intéressantes du texte.

3. (...)Chacun est libre de croire ou de ne pas croire.
9. La laïcité (...)garantit l’égalité entre les filles et les garçons
10. Il appartient à tous les personnels (...)de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
12. (...)Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question du programme.
13. Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’école de la République.

Je résume ces points intéressants : On ne peut pas rabaisser les filles sous prétexte de religion. L'école doit être active en faisant parvenir la charte à tous les parents d'élève. Une religion ne devrait plus permettre de déroger aux débats, ni aux règles et il n'est pas indispensable de choisir un camp.

Tags de l'article :

Scolnet: éducation à la délation nationale

18/03/2012 - Commentaires fermés

Faits

Chaque site web possède son modèle économique, qui se résume à combien je gagne d'argent par rapport à ce que je dépense pour le site. Par exemple, mon site est 100% déficitaire sur ce point. Mais il me sert à publier des articles et partager des fichiers, un service que je paye. Scolnet ne renseigne pas sur son modèle économique, mais insiste sur la gratuité. Gratuit, mais pas sans contrepartie. Facebook à ses débuts était similaire, avant de vendre la vie privée de ses "clients". Lorsque vous ne payez pas pour un service, c'est que vous n'êtes pas le client, mais le produit.

Les espace numériques sont cloisonnées école par école. Elles sont toutes connues du site, qui les propose à la création d'un espace. Le chef d'établissement doit se déclarer comme tel. Ensuite suivent les enseignants, les parents d'élèves, les parents, les élèves. Toute la hiérarchie est connue de Scolnet. Les messages échangés entre chacun compléteront les renseignements offerts au site. Scolnet exige que chacun contribue sous son prénom et nom, chacun validera donc implicitement l'identité des autres.

Avis

Ce site veut suivre le même chemin que Facebook, mais en forçant une clientèle captive piégée, involontairement ou non, par les chefs d'établissement. De proche en proche, chacun dénoncera ses voisins (identités, relations, enfants, etc.) jusqu'à ce que le site

Si vous l'utilisez de votre propre chef, vos échanges contribueront à dénoncer indirectement ceux qui ne souhaitent pas y figurer. Des informations concernant les objecteurs (et leurs familles) pourront être déduites de vos échanges. Facebook en est déjà à ce stade.
Lisez toutes les informations concernant Facebook et la vie privée : elles sont ou seront valables pour Scolnet.

Voici l'avis rendu par la circonscription de La Flèche :
Votre école a peut-être reçu un courriel publicitaire sur l'ouverture du site scolnet, premier réseau social scolaire qui permet à l'équipe enseignante de communiquer et de partager du contenu numérique avec parents et élèves....
Le caractère publicitaire de ce produit, n'a fait l'objet d'aucune validation académique.
Il est précisé, de plus, qu'en l'absence de garantie sur la destination et les conditions d'hébergement des données, pour certaines sensibles, qui y seront traitées, l'utilisation d'un tel produit est fortement déconseillée.

Technique

En France

Le nom de domaine scolnet.fr ainsi que le serveur sont tous les deux hébergés en France, à Roubaix. L'hébergeur est OVH, un hébergeur grand public français.

Une recherche whois indique que le domaine est géré par OVH, un grand hébergeur français. L'hébergement est un Kimsufi (www.kimsufi.com). Une requête sur le nom de domaine scolnet.fr (centralops.net/co/NsLookup.aspx) indique que l'hébergement est aussi assuré par OVH. L'adresse IP est 87.98.156.150. Une requête inverse sur l'adresse IP du serveur confirme que l'hébergement est chez OVH. Un traceroute, vers le domaine, confirme OVH comme hébergeur. La connexion réseau reste en France.

Google & Facebook

Le site partage ses statistiques de fréquentation avec Google. Il est également connecté au réseau social Facebook en ce qui concerne la gestion des comptes utilisateurs.

Les pages comportent le traceur de Google. Le site permet de se connecter avec Facebook mais aucune interaction avec Facebook ne se trouve côté client. L'intégration est faite côté serveur, silencieusement.

Identité réelle

Dans son règlement, le site exige de ses utilisateurs (n'importe qui peut s'inscrire) qu'il fournisse ses vrais noms et prénoms.

Il faut :
  • donner sa vraie identité,
  • il faut envoyer un courriel pour supprimer un compte,
  • accepter la modification du règlement à tout moment, sans avertissement.

Par contre, les directeurs d'écoles sont des utilisateurs particuliers puisque le site a recensé les écoles de France et qu'il faut s'affilier à une école. Le site fait la différence entre chef d'établissement, enseignant, parent d'élève, parent, élève.

Sans contrôle

Le site se présente comme indépendant. Scolnet.fr est un site indépendant créé en 2011, peut-on lire dans la page À propos.

Donc sans liaison ni contrôle par le Ministère de l'Éducation Nationale.

Règlement précaire

Le réseau social Scolnet se réserve le droit de changer à tout moment, sans préavis, les conditions d'utilisation. Il faut envoyer un courriel pour supprimer un compte. La suppression des données n'est pas immédiate. Le site affirme être déclaré à la CNIL, mais ne délivre pas de numéro d'agrément. Il se réservent le droit de diffuser des données agrégées. Aucune possibilité d'exporter ses données.

Confidentialité :
  • pas de numéro de déclaration à la CNIL
  • ils diffusent des données agrégées (pour de la pub ciblée ?)
  • pas de précision sur la propriété des données postées

Aucune précision n'est apportée sur la propriété des données...

Piège du stockage

Le site n'offre que 50Mo de stockage, probablement un piège pour proposer ensuite des forfaits payants.

Il est classique de fournir un service qui semble convenable au début, et gratuitement, pour imposer ensuite ses conditions à qui se rendrait compte qu'au début ce n'était pas assez. On peut imaginer que ce serait assez dramatique pour une école et tous ceux qui gravitent autour.

Pas de HTTPS

Les pages utilisent HTTP et pas HTTPS et la confidentialité qu'il apporte.

Les identifiants et mots de passe circulent en clair entre le navigateur et le site web.

En résumé...

Scolnet est un réseau social avec les mêmes motivations que Facebook. Il ne dispose d'aucun financement (par ses utilisateurs) pour ses activités, il va donc vivre de la publicité et de vos données personnelles. Par ailleurs, mais je ne suis pas juriste, si l'éducation nationale pourrait être poursuivie au civil si l'un de ses agents entrait dans la délation, les directeurs d'établissement seraient personnellement et pénalement responsables puisque ce réseau social repose sur leur participation active.

Tags de l'article :

Charte de la laïcité

09/09/2013 - Aucun commentaire

Le gouvernement français vient de révéler la charte de la laïcité à l'école. Elle devrait être affichée dans tous les établissements scolaires et, fait étonnant, elle contient bien des choses pertinentes ! Ci-après le texte officiel ; la mise en gras est d'origine. Mes commentaires suivent après.

LA CHARTE DE LA LAÏCITÉ A L’ÉCOLE
La nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République.
La République est laïque.
1. La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens . Elle respecte toutes les croyances.
2. La République laïque organise la séparation des religions et de l’Etat. L’Etat est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’Etat.
3. La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
4. La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
5. La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
6. La laïcité de l’école offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
7. La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
8. La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’école comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions
9. La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
10. Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
11. Les personnels ont un devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
12. Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question du programme.
13. Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’école de la République.
14. Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
15. Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.

Il y a beaucoup de choses qui coulent de source, mais qui vont mieux en le disant. Par contre, il y a de vrais éléments de bon sens plutôt surprenant de la part d'un groupement politique orienté à droite (UMP et PS) qui se couchent devant les religions. Je résume les parties vraiment intéressantes du texte.

3. (...)Chacun est libre de croire ou de ne pas croire.
9. La laïcité (...)garantit l’égalité entre les filles et les garçons
10. Il appartient à tous les personnels (...)de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
12. (...)Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question du programme.
13. Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’école de la République.

Je résume ces points intéressants : On ne peut pas rabaisser les filles sous prétexte de religion. L'école doit être active en faisant parvenir la charte à tous les parents d'élève. Une religion ne devrait plus permettre de déroger aux débats, ni aux règles et il n'est pas indispensable de choisir un camp.

Tags de l'article :

Scolnet: éducation à la délation nationale

18/03/2012 - Commentaires fermés

Faits

Chaque site web possède son modèle économique, qui se résume à combien je gagne d'argent par rapport à ce que je dépense pour le site. Par exemple, mon site est 100% déficitaire sur ce point. Mais il me sert à publier des articles et partager des fichiers, un service que je paye. Scolnet ne renseigne pas sur son modèle économique, mais insiste sur la gratuité. Gratuit, mais pas sans contrepartie. Facebook à ses débuts était similaire, avant de vendre la vie privée de ses "clients". Lorsque vous ne payez pas pour un service, c'est que vous n'êtes pas le client, mais le produit.

Les espace numériques sont cloisonnées école par école. Elles sont toutes connues du site, qui les propose à la création d'un espace. Le chef d'établissement doit se déclarer comme tel. Ensuite suivent les enseignants, les parents d'élèves, les parents, les élèves. Toute la hiérarchie est connue de Scolnet. Les messages échangés entre chacun compléteront les renseignements offerts au site. Scolnet exige que chacun contribue sous son prénom et nom, chacun validera donc implicitement l'identité des autres.

Avis

Ce site veut suivre le même chemin que Facebook, mais en forçant une clientèle captive piégée, involontairement ou non, par les chefs d'établissement. De proche en proche, chacun dénoncera ses voisins (identités, relations, enfants, etc.) jusqu'à ce que le site

Si vous l'utilisez de votre propre chef, vos échanges contribueront à dénoncer indirectement ceux qui ne souhaitent pas y figurer. Des informations concernant les objecteurs (et leurs familles) pourront être déduites de vos échanges. Facebook en est déjà à ce stade.
Lisez toutes les informations concernant Facebook et la vie privée : elles sont ou seront valables pour Scolnet.

Voici l'avis rendu par la circonscription de La Flèche :
Votre école a peut-être reçu un courriel publicitaire sur l'ouverture du site scolnet, premier réseau social scolaire qui permet à l'équipe enseignante de communiquer et de partager du contenu numérique avec parents et élèves....
Le caractère publicitaire de ce produit, n'a fait l'objet d'aucune validation académique.
Il est précisé, de plus, qu'en l'absence de garantie sur la destination et les conditions d'hébergement des données, pour certaines sensibles, qui y seront traitées, l'utilisation d'un tel produit est fortement déconseillée.

Technique

En France

Le nom de domaine scolnet.fr ainsi que le serveur sont tous les deux hébergés en France, à Roubaix. L'hébergeur est OVH, un hébergeur grand public français.

Une recherche whois indique que le domaine est géré par OVH, un grand hébergeur français. L'hébergement est un Kimsufi (www.kimsufi.com). Une requête sur le nom de domaine scolnet.fr (centralops.net/co/NsLookup.aspx) indique que l'hébergement est aussi assuré par OVH. L'adresse IP est 87.98.156.150. Une requête inverse sur l'adresse IP du serveur confirme que l'hébergement est chez OVH. Un traceroute, vers le domaine, confirme OVH comme hébergeur. La connexion réseau reste en France.

Google & Facebook

Le site partage ses statistiques de fréquentation avec Google. Il est également connecté au réseau social Facebook en ce qui concerne la gestion des comptes utilisateurs.

Les pages comportent le traceur de Google. Le site permet de se connecter avec Facebook mais aucune interaction avec Facebook ne se trouve côté client. L'intégration est faite côté serveur, silencieusement.

Identité réelle

Dans son règlement, le site exige de ses utilisateurs (n'importe qui peut s'inscrire) qu'il fournisse ses vrais noms et prénoms.

Il faut :
  • donner sa vraie identité,
  • il faut envoyer un courriel pour supprimer un compte,
  • accepter la modification du règlement à tout moment, sans avertissement.

Par contre, les directeurs d'écoles sont des utilisateurs particuliers puisque le site a recensé les écoles de France et qu'il faut s'affilier à une école. Le site fait la différence entre chef d'établissement, enseignant, parent d'élève, parent, élève.

Sans contrôle

Le site se présente comme indépendant. Scolnet.fr est un site indépendant créé en 2011, peut-on lire dans la page À propos.

Donc sans liaison ni contrôle par le Ministère de l'Éducation Nationale.

Règlement précaire

Le réseau social Scolnet se réserve le droit de changer à tout moment, sans préavis, les conditions d'utilisation. Il faut envoyer un courriel pour supprimer un compte. La suppression des données n'est pas immédiate. Le site affirme être déclaré à la CNIL, mais ne délivre pas de numéro d'agrément. Il se réservent le droit de diffuser des données agrégées. Aucune possibilité d'exporter ses données.

Confidentialité :
  • pas de numéro de déclaration à la CNIL
  • ils diffusent des données agrégées (pour de la pub ciblée ?)
  • pas de précision sur la propriété des données postées

Aucune précision n'est apportée sur la propriété des données...

Piège du stockage

Le site n'offre que 50Mo de stockage, probablement un piège pour proposer ensuite des forfaits payants.

Il est classique de fournir un service qui semble convenable au début, et gratuitement, pour imposer ensuite ses conditions à qui se rendrait compte qu'au début ce n'était pas assez. On peut imaginer que ce serait assez dramatique pour une école et tous ceux qui gravitent autour.

Pas de HTTPS

Les pages utilisent HTTP et pas HTTPS et la confidentialité qu'il apporte.

Les identifiants et mots de passe circulent en clair entre le navigateur et le site web.

En résumé...

Scolnet est un réseau social avec les mêmes motivations que Facebook. Il ne dispose d'aucun financement (par ses utilisateurs) pour ses activités, il va donc vivre de la publicité et de vos données personnelles. Par ailleurs, mais je ne suis pas juriste, si l'éducation nationale pourrait être poursuivie au civil si l'un de ses agents entrait dans la délation, les directeurs d'établissement seraient personnellement et pénalement responsables puisque ce réseau social repose sur leur participation active.

Tags de l'article :