Christophe HENRY

Ce site ne comporte aucune information d’intérêt, sauf pour celui qui la cherche — Ĉi-retejo ne enhavas informon interesan, krom por iu kiu ĝin serĉas — This website doesn’t have any information of interest, except for who looks for it

Prélèvement bancaires sans frontière

09/07/2014 - Aucun commentaire

L'ancien système prélèvement est définitivement remplacé par le prélèvement SEPA (Single Euro Payments Area) à partir d'août 2014. Il n'y aura que ce moyen-là, et ça change tout. Ce qui suit se base sur l'article publié sur le site de QueChoisir.

SEPA UFC QueChoisir
La banque ne fait plus la vérification du mandat.

Avant, il fallait autoriser le créancier à prélever l'argent ; et la banque devait vérifier si le prélèvement était autorisé. Maintenant la banque ne vérifie plus le prélèvement. Elle ne le faisait pas non plus avant. Mais cela veut dire que dorénavant, et officiellement, quiconque a la possibilité technique de prélever un compte bancaire peut prélever partout où il veut. En cas de contestation, il devra présenter l'autorisation de prélèvement. Mais ça, c'est après ; et avec un peu de chance, ça ne se verra pas.

Pour révoquer le prélèvement, l'article indique « Alors qu’auparavant il fallait révoquer un prélèvement régulier auprès de votre fournisseur et de votre banque, il suffit désormais de révoquer ce prélèvement auprès du fournisseur (...) » Trop sympa, vraiment... Il faut juste faire confiance au créancier ! La révocation envoyée à la banque marche toujours, facturée, et il vaut mieux s'y tenir.

Cependant, tout n'est pas noir ! En effet, le nouveau système permet de mettre en place une liste blanche ou une liste noire. On peut n'autoriser qu'une liste limitative de prélèvement ou bien interdire certains prélèvements, voire interdire tout prélèvement. Bien entendu je n'ai vu ça nulle part ! Si quelqu'un trouve, qu'il le dise !

À l'heure actuelle, n'importe qui peut prélever n'importe quoi et les banques interdisent de s'y opposer préalablement. On ne peut le faire qu'à posteriori.

Tags de l'article :

Prélèvement bancaires sans frontière

09/07/2014 - Aucun commentaire

L'ancien système prélèvement est définitivement remplacé par le prélèvement SEPA (Single Euro Payments Area) à partir d'août 2014. Il n'y aura que ce moyen-là, et ça change tout. Ce qui suit se base sur l'article publié sur le site de QueChoisir.

SEPA UFC QueChoisir
La banque ne fait plus la vérification du mandat.

Avant, il fallait autoriser le créancier à prélever l'argent ; et la banque devait vérifier si le prélèvement était autorisé. Maintenant la banque ne vérifie plus le prélèvement. Elle ne le faisait pas non plus avant. Mais cela veut dire que dorénavant, et officiellement, quiconque a la possibilité technique de prélever un compte bancaire peut prélever partout où il veut. En cas de contestation, il devra présenter l'autorisation de prélèvement. Mais ça, c'est après ; et avec un peu de chance, ça ne se verra pas.

Pour révoquer le prélèvement, l'article indique « Alors qu’auparavant il fallait révoquer un prélèvement régulier auprès de votre fournisseur et de votre banque, il suffit désormais de révoquer ce prélèvement auprès du fournisseur (...) » Trop sympa, vraiment... Il faut juste faire confiance au créancier ! La révocation envoyée à la banque marche toujours, facturée, et il vaut mieux s'y tenir.

Cependant, tout n'est pas noir ! En effet, le nouveau système permet de mettre en place une liste blanche ou une liste noire. On peut n'autoriser qu'une liste limitative de prélèvement ou bien interdire certains prélèvements, voire interdire tout prélèvement. Bien entendu je n'ai vu ça nulle part ! Si quelqu'un trouve, qu'il le dise !

À l'heure actuelle, n'importe qui peut prélever n'importe quoi et les banques interdisent de s'y opposer préalablement. On ne peut le faire qu'à posteriori.

Tags de l'article :